7 et 21 mars 2017 : projection gratuite du film « Padre Pio », suivi d’un débat animé par le fils d’Emanuele Brunatto, premier fils spirituel de Saint Padre Pio

Publié par dans les Non classé sur mars 7th, 2017

Les AFC de Saint-Maur-des-Fossés vous invitent le 7 et 21 mars prochain, à 20h30,  aux projections du film « Padre Pio ». Ce téléfilm est en deux parties, de une heure quarante minutes chacune.

Chaque projection sera suivie d’un débat animé par le fils d’Emanuele Brunatto, premier fils spirituel de Padre Pio.

Rdv à la Maison paroissiale de l’Eglise Notre-Dame-du-Rosaire, 11 avenue Joffre, 94100 Saint-Maur-des-Fossés.

4 décembre 2016 : François Brunatto et Rémi Fontaine dédicacent leurs livres à la Fête du Livre de Renaissace Catholique

Publié par dans les Non classé sur mars 7th, 2017

Mai 2015 : à lire le dossier très complet sur « Padre Pio mon ami » comprenant un entretien exclusif avec l’auteur Giovanni Siena dans France Catholique

Publié par dans les Non classé sur mai 29th, 2015

N° 3445 de France Catholique (mai 2015)

Egalement un entretien avec Giulio Siena, sur l’actualité des oeuvres de Padre Pio

Avril 2015 : Recension de « Padre Pio mon ami » de Giovanni Siena dans la revue « Renaissance Catholique »

Publié par dans les Non classé sur mai 4th, 2015

« Témoignage émouvant et attachant d’un fils spirituel du Padre Pio couvrant la période 1940-1968. Dans la postface à l’édition française, François Brunatto écrit opportunément à propos de ce qu’il appelle la vocation tridimentionnelle du saint: « Padre Pio, parfait imitateur du Christ : « Vois ce que l’amour m’a fait faire »; Padre Pio modèle de charité avec la construction de l’hôpital Casa Sollievo Della Sofferenza (la maison du soulagement et de la souffrance); Padre Pio, une vocation universelle : « il souffrait autant que peut souffrir celui qui porte toute l’humanité sur ses épaules »  » .

Les anecdotes se succèdent nous immergeant dans un monde qui semble irréel, où la volonté de Dieu est tout et la souffrance le moyen de lui gagner les âmes. Les personnes au tempérament coléreux apprendront avec surprise, et ce leur sera une consolation, que le saint avait, lui aussi, bien du mal à canaliser son tempérament de feu. »

Mars 2015 : recension de « Padre Pio mon ami » dans le N° 1586 de « L’Homme Nouveau »

Publié par dans les Non classé sur mars 21st, 2015

« Originaire de San Giovanni Rotondo, le journaliste Giovanni Siena eût le privilège d’être de ceux qui purent côtoyer Padre Pio tout au long de sa vie. C’est vraiment en tant qu’ami qu’il le rencontrait, lui faisait part de ses interrogations. C’est aussi avec cette amitié fidèle qu’il a relaté dans un journal les divers faits dont il pouvait être témoin concernant directement le Padre Pio ou son entourage. Un témoignage émouvant donc, vivant, sur le saint stigmatisé. On y suit la progression de son rayonnement, mais aussi de son calvaire, en union avec le Christ sur la Croix. Une heureuse traduction d’un ouvrage paru en Italie en 2010. » B.F.

Février 2015 : recension de « Padre Pio mon ami » dans le N° 237 de « L’Action Familiale et Scolaire »

Publié par dans les Non classé sur mars 21st, 2015

« …….Certains traits de la personnalité de Saint Padre Pio, qui « n’est pas de ces saints tout en douceur et de mansuétude que l’on admire dans certaines hagiographies » conduisent Giovanni Siena à voir en lui « un exemple de la liberté avec laquelle Dieu façonne ses témoins« ; ses emportements, la rudesse de ses réactions, des manières ignorant les mondanités ont choqué plus d’un de ses visiteurs. C’est peut-être pour cela que priant continuellement pour les autres, il priait aussi intensément pour lui, implorant de ses intimes : « Ne m’abandonnez pas tant que vous ne m’aurez pas vu au Ciel vous bénir. »

Pris sur le vif, évênements et anecdotes rapportés au fil des mois par l’auteur dressent le portrait d’un homme de chair, de coeur, de raison, bien proche de nous, mais si loin par la foi, l’espérance et la charité. Voici un livre dont la lecture incite à invoquer quotidiennement la protection et les lumières du St Padre Pio. » YLC

Janvier 2015 : recension de « Padre Pio mon ami » dans « La Nef »

Publié par dans les Non classé sur mars 21st, 2015

« Le Padre Pio tenait en sainte horreur les biographies écrites à son sujet. Pourtant ces notes rassemblées par Giovanni Siena relatant 40 années de rencontres, généralement annuelles, ont été écrites à l’injonction du sant capucin. Devaient-elles être publiées ? Si nous retrouvons dans cette relation somme toute très personnelle, ces fioretti si caractéristiques de la vie du Padre Pio, guérisons, prédictions ou révélations notamment, nous assistons aussi en filigrane à la création de la Casa Sollievo della Sofferenza, l’hôpital fondé grâce aux seuls dons recus des fidèles à San GiovanniRotondo. Cet hôpital reste d’ailleurs une référence en Europe.

Ceux qui approchaient régulièrement le Padre Pio ont ainsi souhaité faire part de toute l’expérience vécue auprès de ce grand saint et le défendre dans les persécutions et brimades bien réelles qu’il dut subir de la part de ses supérieurs ou de la hiérarchie ecclésiastique. De nombreux livres s’en sont fait l’écho. Mais ici aussi, nous retrouvons cet emportement qui faisait confondre vexations avec certaines mesures de prudence parfaitement justifiées dans un couvent parfois transformé en un véritable moulin où chacun allait et venait, déjouant la surveillance de la clôture, au prétexte  d’assurer la protection du Padre Pio. Le temps permettra de faire la part des choses. Reste un témoignage attachant. »  A-F Thès

4 janvier 2015, bel article du Salon Beige sur « Padre Pio mon ami » : « Le Padre Pio, un témoin véritable de la miséricorde divine »

Publié par dans les Non classé sur février 19th, 2015

Le Padre Pio, un témoin véritable de la miséricorde divine

Dans « Padre Pio mon ami », Giovanni Siena, agé aujourd’hui de 94 ans, ancien professeur et journaliste, livre son journal de trente ans dans le sillage du saint, jusqu’à sa mort. Ce laïc de San Giovanni Rotondo, père de neuf enfants (dont huit furent baptisés par le Padre Pio), raconte la vie et la mort de son père spirituel et ami. Les fioretti dont il nourrit son texte, avec les anecdotes souvent inédites, personnelles et familiales, constituent un superbe bouquet au parfum délicieux, offert au lecteur. Extrait:

« La confession dure quelques minutes. Je regarde le visage des fidèles qui sortent du divin tribunal. Presque tous ont le sourire aux lèvres : certains sont tristes parce qu’ils n’ont pas reçu l’absolution et savent qu’ils devront revenir avec d’autres dispositions d’âme. Je me rend compte que le pardon des péchés ne nous est donné que si nous nous engageons très sérieusement à ne pas retomber dans les mêmes erreurs. Cela, le Padre Pio le lisait dans nos coeurs d’une façon véritablement extraordinaire, et j’en ai souvent fait l’expérience »

A l’heure où la notion de miséricorde divine est si pervertie, destinée à excuser voire à nier le péché, parce que ce serait « janséniste » ou « pharisien » (alors que, face à la casuistique pharisienne, celle qui cherche déjà à excuser les écarts sur la loi du mariage, Notre Seigneur rappelle avec force et sans compromis- certains disent avec rigidité…- que ce que Dieu a uni, l’homme ne le sépare pas), l’exemple récent du Padre Pio témoigne de ce qu’est la véritable miséricorde, à savoir l’amour du pécheur et en même temps le refus sans compromis du péché.

14 décembre 2014 : François Brunatto sur Radio Courtoisie pour parler de notre dernier ouvrage « Padre Pio mon ami »

Publié par dans les Non classé sur décembre 5th, 2014

De 8h30 à 10h sur « Lumière de l’éspérance », la radio du dimanche de Radio Courtoisie 95,6 Mhz

7 décembre 2014 : nos livres à la 27ème Fête du Livre de Renaissance Catholique

Publié par dans les Non classé sur décembre 5th, 2014

Dimanche 7 décembre 2014 de 10h à 19h à Grand’Maisons, Villepreux

120 auteurs vous attendent pour dédicacer leurs ouvrages

François Brunatto sera présent pour vous dédicacer :

– le livre de son père, Emanuele Brunatto : »Padre Pio mon père spirituel »

– le livre dont il a fait la postface, de Giovanni Siena : « Padre Pio mon ami »

© Editions L'Orme Rond

ebpio